Ce dont rêvent les ombres – Hilda Alonso

Blessée en secourant une fée, Ménehould se voit soignée par Éponine, la rebouteuse du village. Quelques mois plus tard, la paysanne rétablie donne naissance à Deirdre, une étrange enfant, miracle pour certains, menace pour d’autres… Sa précieuse fille assassinée, Ménehould bascule alors dans la folie, devenant un danger pour elle et les autres. Pour l’aider à faire son deuil, Éponine entreprend avec elle un périple inattendu, une odyssée parsemée d’obstacles, de créatures fantastiques et de rencontres, qui bouleversera le cours même de la vie.

 

Mon avis :

 

Le mois dernier, je suis allée me balader au festival du livre de Bazas (33) où je suis allée rencontrer les éditions livresques. Ce que j’aime dans ce genre de festival en plein air, c’est que c’est super agréable de pouvoir rencontrer les auteurs sans barrières ni longues queues interminables comme on peut le voir dans les grands salons du livre.

J’ai donc eu la chance de pouvoir passer un petit moment avec Hilda Alonso. Et quelle charmante rencontre. Je ne te cache pas que j’ai adorée échanger avec elle. J’ai eu la chance, le privilège, qu’elle me lise les premières lignes de son roman. J’ai juste fermé les yeux, et apprécier le moment.

 

Magique.

 

Je suis repartie avec une superbe dédicace, tu sais ce genre de dédicace qui te scotches direct un sourire sur les lèvres. Ce n’est pas l’éternel :  » j’espère que tu auras autant de plaisir à lire que moi j’en ai eu pour l’écrire…. » , alors tu penses bien que j’étais ravie de lire une superbe dédicace rien que pour moi. Oui j’aime les dédicaces personnalisées, ça rend le livre encore plus précieux. [Coeur avec les doigts].
Lorsque j’ai plongée dans l’univers du roman , ce qui m’a tout de suite séduite, c’est la plume de l’auteur. Une plume marquante, enveloppée de poésie et riche ne métaphore. C’est tout à fait le genre de roman, où, il faut prendre le temps de savourer chaque mot pour l’apprécier à sa juste valeur. Un mélange féerique avec une petite pointe de mélancolie. Tu sais, c’est comme quand tu bois un bon thé, s’il n’y a pas ce petit goût amer, tu ne peux pas l’apprécier à sa juste valeur. 
Mais c’est aussi ce qui a rendu ma lecture un peu lente et  compliquée. Parce que c’est tellement travaillé et poétique, que pour ma part cela a été difficile à lire. Cela ne m’a pas empêché d’apprécier l’ouvrage pour autant. 
Bienvenu dans un monde féerique et mythologique en compagnie d’Eponinie, Ménehould et Tanguy au milieu de créatures fantastiques et parfois un peu flippantes ce qui donne un sens à toute la magie qui entoure nos personnages. 
Je te préviens, quand je te dis que c’est un livre qu’il faut lire avec du temps, c’est pas pour faire semblant. En suivant le périple d’Eponine, tu pars à la rencontre d’une multitude de personnages, et j’avoue que parfois je me suis un peu perdue dans la forêt. 
Je termine avec une petite étoile perdue en chemin, je lui attribue  une jolie note de 4 étoiles.
La petite étoile en moins pour la lenteur ressentie par la difficulté à comprendre certaines métaphores et le fait parfois de devoir situer les personnages dans leur contexte. 

★★★★☆

En savoir plus sur l’auteur : www.Hildaalonso.fr
 
 
 

 

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :