13 reasons Why – Serie Original Netflix

Inspirée des best-sellers de Jay Asher, 13 Reasons Why suit Clay Jensen, un adolescent qui découvre sous son porche au retour du lycée une mystérieuse boîte portant son nom. À l’intérieur, des cassettes enregistrées par Hannah Baker, une camarade de classe qui s’est tragiquement suicidée deux semaines auparavant. Les enregistrements révèlent que la jeune fille, dont il était amoureux, a décidé de mettre fin à ses jours pour treize raisons. Clay est-il l’une de ces raisons ?

 

Mon avis :

Info : à l’heure où j’écris cet article, j’ai visionné 6 épisodes. Ils sont décomposés comme suit : Un épisode = la face d’une cassette. J’en suis à la cassette 5, face A.

Les détails.

Ce qui fait que dès le premier épisode tu sais déjà qu’une série est réussie.

Hormis le fait que le thème de cette série soit un sujet très délicat, la réalisation est vraiment bien faite, même si j’ai pu ressentir un petit manque de dynamisme dans les premiers épisodes. Comme toute série, il faut le temps pour que l’univers de l’auteur s’installe.

Ce qui fait que j’ai tout de suite accroché, c’est vraiment les petits détails. Oui je sais je l’ai déjà dit, mais vraiment, là où tu sais que le réalisateur a fait fort, c’est que grâce à ces tout petits détails tu ne te perds pas dans l’histoire.

Pourquoi tu risques de te perdre dans l’histoire? Tout simplement parce que dès le début on navigue dans le « avant la mort d’Hannah » et dans l’après.

Le petit détail qui t’aide à suivre : dès le premier épisode, Clay, le personnage principal, se blesse à vélo et arbore une belle entaille sur le front. Ce petit détail nous fait comprendre que quand il ne l’a pas on est dans le « avant la mort d’Hannah ». Tu vois? c’est super fort quand même. Cela permet de ne pas nous perdre dans la construction de l’histoire.

Autre petit détail qu m’a beaucoup plus. Tout ce qui se passe avant la mort d’Hannah, les plans sont colorés, les visages souriant, le code vestimentaire respire la vie. Dès que l’on bascule dans le récit après la mort d’Hannah, non seulement les plans se font par transition mais la colorimétrie choisit, t’embarque direct dans la tristesse. Mais pas seulement. Les acteurs ont leur part de succès dans ses transitions dans le avant après, parce que leur visages n’expriment vraiment pas les mêmes émotions.

Evidemment j’ai une attache particulière pour le personnage de Clay, qui est un jeune garçon sensible et juste. Je ne suis pas encore arrivé au moment où il écoute sa cassette, et j’ai presque peur d’y arriver, tout simplement parce que j’aime beaucoup ce personnage et que je ne veux pas être déçue.

Quand au personnage d’hannah, pour le moment je reste dans l’attente…car elle reste énigmatique à mes yeux. Entre manipulation et vérité, difficile de se faire une idée pour le moment.

Malgrè le thème difficile, cette série est très bien menée, et qui plus est,  elle soulève le voile sur le harcèlement, les difficultés de la vie de collégien. L’intrigue est très bien ficelée, et le casting vraiment bon.

 

★★★★☆

pour le moment, c’est un 4/5. Une étoile en moins pour les petites longueurs.

à suivre 😉

 

 

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :