Attachments – Rainbow Rowell

Attachments

 

Lincoln, gentil geek aux faux airs d’Harrison Ford, travaille dans une entreprise où son rôle consiste à contrôler les e-mails des employés. C’est ainsi qu’il parcourt les échanges de Jennifer et Beth, deux copines aussi impayables qu’attachantes. Sans même l’avoir vue, Lincoln va tomber amoureux de Beth. Mais comment lui déclarer sa flamme sans passer pour un fou ? Surtout que la jeune femme semble avoir un faible pour un « inconnu » qui travaille dans le même immeuble

 

papillon

 

Il m’a fallu du temps pour terminer Attachements de Rainbow Rowell.

Bien que Lincoln soit attachant, et l’échange plutôt sympa de Jennifer et Beth est plein de petites pépites (l’impression de retrouver un peu l’univers de friends), je me suis quand même un peu ennuyée.

Il faut attendre la moitié du roman pour qu’enfin l’histoire prenne son envol. Une fois dans l’euphorie des événements et bien à la fin tout retombe aussi sec.

La fin m’a semblée un peu baclée, normal après 81 chapitres difficile de faire plus long. bref je suis restée un peu sur ma faim à la fin de l’histoire…parce que je me suis dit « quoi? c’est tout? »

✮✮✩✩✩

Navigation des articles

  2 réflexions sur “Attachments – Rainbow Rowell

  1. Jujudecarotte
    27 mai 2014 à 21 h 16 min

    Oh 2 étoiles c’est pas assez! Le style était différent de ce que l’on peut lire habituellement mais l’histoire est vraiment chouette.
    J’ai beaucoup aimé le côté timide de Lincoln

    J'aime

  2. Elea0431
    28 mai 2014 à 11 h 47 min

    C’est un avis mitigé pour moi. J’ai bien aimé dans l’ensemble, mais j’ai trouvé que ce livre était assez creux, car il ne s’y passe pas grand chose.

    Certes il se lit très facilement, le style est très fluide et les chapitres courts, mais on ne peut pas dire que l’histoire soit fascinante. Lincoln n’a pas une vie trépidante, et même si c’était sympa pour une fois de suivre le point de vue du héros, j’avoue m’être ennuyée pendant une grande partie du roman. Je n’ai pas trouvé Lincoln très crédible, en mec super baraqué mais timide/nolife. Car il faut avouer que le pauvre garçon n’a pas vraiment de vie sociale, et qu’il n’a rien pour lui, à part des mains de camionneur (c’est à se demander comment il fait pour taper sur un clavier d’ordinateur). Du coup, j’ai trouvé certaines scènes très longues et répétitives, notamment celles avec sa môman.

    Je pense que ce qui m’a le plus embêté dans ce roman, c’est qu’il est présenté comme de la romance alors que ça n’en est pas. L’histoire d’amour est au final très peu présente, et très longue à se mettre en place, je suis donc un peu déçue. Lincoln tombe amoureux de Beth en lisant les mails qu’elle envoie à sa meilleure amie Jennifer sur leur lieu de travail, mails qu’il est chargé de contrôler. C’est très mignon tout ça, de voir comment il réagit à telle ou telle nouvelle, comment ils ont failli se croiser, comment ils se croisent enfin sans se reconnaître… Mais ce jeu de chat et de souris est au final trop long, et tombe un peu à l’eau.

    Pour ma part, je dirais que c’est avant tout un livre qui concerne l’amité et le questionnement de soi, qui est bien traité. C’est donc un bon livre dans l’ensemble, avec des personnages touchants (j’ai moi aussi adoré les échanges épistolaires entre Beth et Jennifer qui sont pleins de vie), et de très beaux moments, mais il est trop lent pour avoir réellement capté mon attention. A lire si vous aimez les histoires de geek et les relations qui prennent leur temps.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :